Enquête obésité épidémiologie : ObEpi 2012

Depuis 15 ans à l’initiative de Roche, l’enquête nationale ObÉpi analyse tous les trois ans la prévalence du surpoids et de l’obésité en France. Les données d’ObÉpi-Roche constituent une source unique d’informations sur la situation française de l’obésité et du surpoids et leur évolution depuis 1997. Réalisée par Kantar Health, cette étude de référence est conduite sous la direction d’un comité scientifique indépendant composé du Dr Marie-Aline Charles (médecin épidémiologiste et directrice de recherche à l'Inserm - Unité 1018 "Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations"), du Pr Arnaud Basdevant (chef de service et responsable médical du pôle endocrinologie de la Pitié-Salpêtrière) et du Pr Éveline Eschwège (directeur de recherche honoraire de l’Inserm).

 

Selon les résultats de l'étude Obépi 2012, 32,3% des Français adultes de 18 ans et plus sont en surpoids (25 ≤ IMC < 30 kg/m2) et 15% présentent une obésité (IMC ≥ 30 kg/m2).

 

Entre 2009 et 2012, l’augmentation de la prévalence de l’obésité se poursuit mais avec une tendance significative à la décélération.

 

En 2012, comme depuis 2003, la prévalence de l’obésité est plus élevée chez les femmes (15,7% versus hommes : 14,3%). Chez les hommes, après l’âge de 25 ans, on observe cette augmentation et chez les femmes, cette augmentation concerne toutes les catégories d’âge.

 

4 régions affichent des taux de prévalence élevés : le Nord-Pas de Calais est la région la plus touchée avec 21,3% (soit une prévalence près de 40% plus élevée que la moyenne) ; la Champagne-Ardenne, la Picardie et la Haute Normandie avec des prévalences respectives de 20,9%, 20,0% et 19,6%.

 

Juste derrière, deux autres régions ont également de forts taux de prévalence : l’Alsace (18,6%) et le Limousin (17,8%).

 

Pour en savoir plus, vous pouvez :

 PDF - 640 Ko